FAQ

Île Gagnon

 

Environnement

 

Est-ce qu’il y a déjà eu des inondations? Est-ce qu’il y a risque d’inondation?

 

Il n’y a jamais eu d’inondation sur l’Île Gagnon. L’île est très haute et est au-dessus de la cote centenaire. De plus, les stationnements souterrains prévus de deux étages sont également au-dessus de la côte centenaire.  L’élévation moyenne de l’île est de 27 mètres au-dessus du niveau de la mer. L’ensemble de l’île est relativement plate. Le pourtour de l’Île Gagnon se trouve dans la zone inondable de faible courant (récurrence 20-100 ans) et de grand courant (récurrence 2-20 ans) de la Rivière-des-Mille-Îles. L’intérieur de l’île ne constitue pas une zone inondable. Les bâtiments existants et ceux proposés dans le projet ne seront pas construits en zone inondable.

Est-ce qu’on retrouve des milieux humides sur l’île? Si oui, est-ce qu’il y aura de la construction sur les milieux humides?

Oui, on retrouve des milieux humides sur le littoral ainsi qu’à l’ouest de l’île. La section à l’ouest est proposée comme cession à l’organisme Éco-Nature.

 

Il n’y aura aucune construction sur les milieux humides. En effet, les rives et le littoral de l’Île Gagnon seront conservés dans leur intégralité et aucun travaux ou développement ne sera fait sur la bande riveraine de l’île. Nous comptons conserver une bande riveraine de 15 mètres tout autour de l’île.

Quels sont les terrains (ayant une valeur écologique) qui seront cédés à Éco-Nature?

La section Ouest de l'île Gagnon a été proposée d'être cédée à l'organisme Éco-Nature pour préserver l'intimité des citoyens riverains et s'assurer qu'il n'y ait jamais de coupe d'arbre dans cette section. 

Est-ce qu’il y aura des mesures d’atténuation pour limiter les impacts des travaux sur les milieux humides?

 

Comme aucun milieu humide ne sera touché par les travaux, il n’est pas nécessaire de mettre en place des mesures d’atténuation.

Est-ce qu’il y aura des mesures prises pour protéger la bande riveraine et le littoral de la Rivière-des-Milles-Îles pendant les travaux?

 

Oui, plusieurs mesures seront prises pour protéger les berges de la rivière :

  • Les travaux seront effectués en dehors de la période de crue

  • Une barrière à sédiments sera posée le long de la limite de la zone des travaux afin de retenir les sédiments pour ne pas qu’ils se déversent dans la rivière

  • Une attention particulière sera portée lors des activités de remblayage et d’excavation afin d’éviter l’introduction d’espèces envahissantes telles que le roseau commun

  • La machinerie sera nettoyée avant son arrivée sur le site afin d’éliminer la boue, les animaux et les végétaux qui s’y seraient attachés et de réduire les risques d’introduction d’espèces exotiques envahissantes

  • Les sols mis à nu seront rapidement végétalisés pour diminuer l’érosion et l’implantation d’espèces floristiques exotiques envahissantes

 

Est-ce que l’obtention préalable d’un certificat d’autorisation en vertu de l’article 22 de la LQE est nécessaire pour la réalisation de ce projet?

 

Puisqu’aucune composante protégée légalement ne sera affectée par les travaux, l’obtention d’un certificat d’autorisation ne sera pas nécessaire.

Est-ce qu’il y a eu une évaluation environnementale du site? Est-ce qu’il y a déjà eu de la contamination des sols sur le site?

Oui, une étude environnementale a été réalisée en 2016 par Imausar Environnement Inc. Les registres du ministère de l’Environnement et de la Lutte aux changements climatiques (MELCC) du Québec, le Répertoire des terrains contaminés et le Répertoire des dépôts de sols et de résidus industriels du MELCC, le registre des interventions d’Urgence-Environnement du MELCC, l’Inventaire des sites contaminés fédéraux (ISCF) ont été consultés et n’ont révélé aucune mention de contamination sur le site

Est-ce qu’il y a eu une étude concernant la faune et la flore? Est-ce qu’il y a des espèces fauniques à statut particulier sur l’Île Gagnon?

 

Oui, une étude environnementale sur la caractérisation biologique de l’île a été réalisée en 2016 par la firme WSP. Aucune espèce faunique à statut particulier n’a été observée sur l’Île Gagnon.

 

Est-ce qu’il existe un habitat faunique sur l’Île Gagnon?

 

Oui, on retrouve un habitat faunique, celui du rat musqué. Mais cet habitat se trouve dans la zone riveraine de l’île, à l’intérieur de la bande de 15 mètres qui sera conservée. L’habitat faunique du rat musqué ne sera donc pas affecté par les travaux. ​

Est-ce que la végétation sur l’Île Gagnon sera préservée?

Oui, car nous avons la volonté de voir naître sur l’Île un complexe de villégiature au cœur de la nature. Nous prévoyons même améliorer le couvert végétal, notamment par la plantation de conifères pour améliorer l’écran végétal durant l’hiver.

Est-ce que des arbres seront coupés sur l’Île Gagnon?

Oui, des arbres seront coupés sur l’Île Gagnon pour faire place à différents bâtiments. Par contre, chaque arbre coupé sur le territoire du projet sera remplacé à hauteur du minimum du couvert végétal qu’il représentait. À la suite du remplacement du couvert forestier, la cible de 73,8 % d’espaces verts en surface sur l’ensemble de l’île Gagnon sera atteinte. En incluant les toits verts, la surface d’espaces verts sera de plus ou moins 85 %.

Est-ce que les arbres autour de l’Île Gagnon seront préservés?

Oui, une bande de 15 mètres au pourtour de l’île sera conservée. Advenant le refus du projet, la coupe d’arbre sur l’Île Gagnon pourrait augmenter significativement avec un projet de maisons unifamiliales telle que conforme au zonage actuel.

Ce projet entraînera-t-il comme conséquence l’augmentation d’embarcations à moteur sur la rivière?

 

Non, au contraire, notre projet priorisera les embarcations à propulsion humaine et électrique. 

Est-ce qu’il y aura un contrôle de la pollution lumineuse?

Oui, il y aura un contrôle de la luminosité sur le site. Le projet inclut d’ailleurs un centre d’observation des étoiles.

 

Est-ce qu’il y aura des mesures pour atténuer les impacts de la phase construction sur l’environnement?

 

Oui, il est prévu d’avoir des mesures d’atténuation générale afin de limiter les impacts de la construction et du développement du projet. Ces mesures se retrouvent en partie dans le Cahier des charges et devis généraux (CCDG) du MTQ, tout particulièrement à l’article 10.4 et dans les Normes de construction du MTQ, tome II, chapitre 9. D’autres mesures générales ont été ajoutées.

 

Quelques mesures qui seront prises lors de la phase de construction du projet :

  • Surveillance de chantier, 

  • Gestion des eaux de ruissellement, 

  • Contrôle de l’érosion, 

  • Réutilisation et disposition des déblais, 

  • Préservation de la qualité de l’eau

Quelles sont les mesures prévues pour atténuer la pollution sonore durant les travaux sur l’Île Gagnon?

 

Les premiers bâtiments construits seront ceux au sud de l’Île afin de créer une zone de type «tampon» entre les citoyens avoisinants et le projet. Ces bâtiments permettront de couper le bruit causé par les constructions suivantes, et ce, dans un délai rapide. Dans le cas d’un projet de maisons unifamiliales et/ou de maisons en rangée telle que conforme au zonage actuel, la construction se ferait sur plusieurs années.

Quel est le rôle du Dr François Reeves dans ce projet?


Le DR Reeves agit actuellement à titre de conseiller pour notre projet de manière totalement bénévole. Il s’implique dans notre projet, car c’est un passionné des projets en synergie avec la nature. Grâce, entre autres à son expertise, nous souhaitons développer un projet exemplaire en matière d’écoresponsabilité.

Qu’adviendra-t-il de l’Île Gagnon si le projet n’est pas accepté ? Quel serait l’impact environnemental d’un projet conforme au zonage actuel?

 

Le zonage actuel permet de plein droit de construire plusieurs maisons unifamiliales ou des maisons en rangée. Selon le règlement municipal actuel, un projet de maisons unifamiliales ou de maisons en rangées pourrait, de plein droit, refuser l’accès à l’Île Gagnon au public et faire en sorte qu’elle demeure privée. Au niveau environnemental, la construction de projet de type maison unifamiliale occasionnerait plus de 45% de déboisement et espace non boisé sur l’île et plus de 20 déboisements sur rive. De plus, une rue et un chemin d'accès pour chaque propriété occasionneraient un surplus d'îlots de chaleur.

 

Si le projet proposé est accepté, l'Île Gagnon deviendra maintenant accessible au public. À terme, l’Île Gagnon comptera plus de 73,8% d’espaces verts en surface, et plus de 85% avec les toits verts.  Le projet n'engendrera que trois déboisements sur rive et offrira un stationnement intérieur pour réduire les îlots de chaleur. D’une autre part, le projet Île Gagnon préservera presque l’entièreté de la banque de 15 mètres remplis d’arbres au pourtour de l’Île dont ses arbres on près de 7 étages. Les bâtiments proposés seront en dessous de la cime des arbres, donc à l’abri des regards. De plus, le centre d’observation des étoiles prévu sur l’île oblige le contrôle de la luminosité pour éviter toute pollution visuelle. 
 

Usage et bâtiments 

 

Quel type de développement permet le zonage de l’île Gagnon actuellement?

 

L’Île Gagnon fait partie du périmètre d’urbanisation de la ville de Laval (Schéma d’aménagement de la ville de Laval, 2017, p. 2-26.)

 

Est-ce qu’il y aura des résidences sur l’Île Gagnon? Combien de résidences sur l’Île Gagnon?

Oui, environ 700 unités comprenant des résidences (+-660 unités) et un hôtel (+-40 chambres).

Est-ce que les bâtiments sur l’Île Gagnon seront tels que présentés dans les documents?

Non, les plans sont préliminaires et seront travaillés à nouveau dans une étape subséquente avec une équipe d’architectes afin de créer des bâtiments en harmonie avec l’environnement de l’Île Gagnon. Ainsi, tous les plans présentés ne sont que des esquisses.

 

Combien d’étages auront les bâtiments sur l’Île Gagnon? Est-ce que le projet sera visible à l’extérieur de l’Île?

 La hauteur des bâtiments sera entre 2 et 6 étages ce qui est inférieur à la cime des arbres les plus élevés qui seront conservés (arbres matures sur le pourtour de l’Île qui atteignent des hauteurs de 7 étages). En effet, une bande de 15 mètres de végétation au pourtour de l’île sera maintenue pour assurer une intimité totale. Cette bande inclura des conifères pour la période hivernale. La visibilité du projet sera donc faible de l’extérieur de l’Île Gagnon. 

Qu’adviendra de l’Île Gagnon si le projet est refusé?

 

De plein droit, les propriétaires de l’Île Gagnon pourront construire un projet de maisons unifamiliales ou de maisons en rangées. Toutefois, ce n’est pas le but de l’équipe des Projets Île Gagnon et Place Sainte-Rose. L’objectif demeure de créer un projet de revalorisation urbaine, inspiré des meilleures pratiques environnementales. 

 

Les infrastructures seront-elles à la charge de la Ville de Laval ou à la charge du promoteur?

 

L’entièreté de la charge des infrastructures et du nouveau pont revient au promoteur.

Circulation et accessibilité

Quel sera l’accès principal pour l’Île Gagnon?

Un nouvel accès à l’île Gagnon sera aménagé par l’ajout d’un nouveau pont en bois à l’est de l’île qui connectera directement au boulevard Curé-Labelle pour répondre aux nouveaux besoins de circulation. L’entrée se fera par le boulevard Curé-Labelle et passera au cœur de la Place Sainte-Rose. Ce nouveau pont, tel que suggéré par la Ville de Laval, permettra de mitiger les impacts de la circulation dans le secteur résidentiel adjacent, notamment sur la rue de l’Île Gagnon. Le pont comprendra de la végétation et un endroit sous le pont prévu pour les pêcheurs.Ce pont sera une oeuvre d’art et comprendra une tour d’observation qui permettra à tous d’accéder à un belvédère avec une vue imprenable sur le paysage. (Cette proposition est naturellement sujette à une validation de la ville de Laval)

Quel sera l’impact du projet pour la circulation dans le secteur?

Une étude de circulation a été faite par la firme d’ingénierie CIMA+ en 2018 pour mesurer l’impact du nouvel accès à l’Île Gagnon sur le boulevard Curé-Labelle à l’intersection du boulevard Sainte-Rose. Cette étude démontre que les conditions de circulation anticipées seront similaires aux conditions actuelles. L’impact du projet sur la circulation sera donc faible. De plus, l’étude de circulation démontre qu’actuellement il y a un problème majeur pour les voitures circulant d’est en ouest pour sortir du quartier Sainte-Rose à l’heure de pointe. Les promoteurs ont proposé à la Ville de Laval de complètement réaménager cette intersection.Donc, avec le réaménagement complet de l’intersection des boulevards Sainte-Rose et Curé-Labelle, les conditions de circulation demeurent similaires à celles actuelles malgré l’ajout des véhicules générés par le projet et des améliorations géographiques qui sont apportées.

Est-ce que vous prévoyez des stationnements sur l’Île Gagnon?  Si oui, combien environ?

Oui, nous prévoyons environ 1660 stationnements intérieurs souterrains sur deux étages. Les stationnements intérieurs permettront de minimiser les îlots de chaleur, augmenter la quiétude des résidents et prioriser les espaces verts. 

Prévoyez-vous rendre l’île accessible au grand public?

Oui, il sera dorénavant possible d’accéder à l’île Gagnon, un joyau au coeur de l’écosystème du Parc de la Rivière-des-Mille-Îles, jusqu’ici privée et inaccessible. Les installations commerciales seront ouvertes au public et une halte permettra aux citoyens et visiteurs de profiter du site.